Archives pour la catégorie Fiches

Partage et transfert des savoirs

Danielle Fournier est travailleuse dans un organisme féministe de liaison et de transfert de connaissances : Relais-Femmes ainsi que membre de l’équipe de recherche

« La question du transfert et du partage des savoirs au sein des groupes est un enjeu prioritaire, tant pour les expérimentéEs que la relève et demeure un élément central pour favoriser l’intégration et la rétention des personnes embauchées. »

Une attitude d’ouverture, un désir d’échange, la confiance dans les compétences de l’autre, ce ne sont que quelques-uns des exemples développés par Danielle dans cette capsule.
Une belle piste de réflexion quant à la co-construction de nouveaux savoirs et façons de faire…

Continue reading

Un projet sur la santé et l’alimentation à La Marée des Mots

Sylvie Bernier est travailleuse dans un groupe populaire en alphabétisation : La Marée des Mots.

Elle nous démontre par l’exemple d’un projet autour de la santé et l’alimentation, l’importance de réfléchir avec les participants. Non seulement cette phase de réflexion collective va stimuler une plus grande participation à long terme mais, en plus, va permettre d’aboutir à une analyse plus profonde du sujet et de ce fait, à des apprentissages d’une très grande richesse.

Continue reading

Des projets avec REFLECT à la Jarnigoine

Clode Lamarre de La Jarnigoine nous parle de Reflect.

Il s’agit d’une approche intégrant des outils MARP (méthode active de recherche participative), l’alphabétisation et l’analyse du genre à la philosophie politique de Paulo Freire.
Cette méthode va permettre aux participants de prendre part aux décisions qui touchent à leur quotidien et de porter des actions concrètes, tout en intégrant l’alphabétisation.

Continue reading

Les groupes de travail à Alpha-Nicolet

Les groupes de travail: un bel exemple de projet en alphabétisation populaire.

Guylaine Blanchard, travailleuse communautaire dans un groupe d’éducation populaire en alphabétisation, nous raconte la mise sur pied des groupes de travail, leur organisation démocratique et l’importance de l’implication des participants dans le processus d’apprentissage. Continue reading

Compétences en action: une boîte à outils en ligne

Centre de formation communautaire de la Mauricie

« Compétences en action » vise précisément à offrir aux organismes communautaires et aux entreprises d’économie sociale des outils qui leur permettent d’identifier clairement les priorités qu’ils doivent poursuivre en matière de formation continue afin de réaliser leur plan d’action et atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés afin d’actualiser leurs missions respectives. Ainsi, la boîte à outils contribue à améliorer la planification des efforts déployés afin d’assurer le perfectionnement des personnes qui travaillent au sein des différentes organisations à caractère sociale. Finalement, la démarche proposée par « Compétences en action » doit favoriser l’implantation, la structuration et la consolidation d’une véritable culture de formation continue au sein des organisations de l’action communautaire et de l’économie sociale.

Compétences en action propose un ensemble d’outils visant à accompagner les organisations dans la mise en œuvre d’un processus de planification de la formation continue et du développement des compétences professionnelles comportant trois grandes phases.

  •   Phase I: Cultiver votre plan d’action
  • Phase II: Réaliser votre bilan des compétences
  • Phase III: Choisir la ressource de formation appropriée

icone_fiche_orangeIPC_Competencesenaction_CFCM (PDF)

Les CPS – 3

Les CPS de la FQOCF : Résultats attendus et impacts préliminaires (2011-2014)

La troisième fiche porte sur les résultats attendus et les effets constatés jusqu’à maintenant de ces espaces de parole au sein de la FQOCF.

Le but du projet AGORA est d’enrichir les pratiques d’accompagnement des familles et de gestion dans les OCF de manière à soutenir leur cohérence avec les principes d’action communautaire autonome Famille (ACAF) décrits dans le Cadre de référence de la FQOCF.

Plus largement, la FQOCF vise ainsi à soutenir le développement du pouvoir d’agir et l’expression d’une pensée et d’une action citoyenne, tant chez les OCF qu’auprès des familles, pour se donner collectivement un mouvement fort de ses actions, riche de ses pratiques, porté fièrement et reconnu en tant qu’acteur de changement en faveur des familles.

Le rapport d’implantation du projet AGORA qui porte sur les deux premières années de sa mise en œuvre (de janvier 2011 à décembre 2012)

  • Participation : 61% des OCF membres ont participé aux activités en CPS (..)
  • Les CPS favorisent l’enrichissement du mouvement Famille par le respect et la prise en compte des réalités des OCF, des situations et 
des conditions dans lesquelles leurs pratiques s’inscrivent.
  • La mise en commun des connaissances et expériences de tous et toutes permet de réfléchir plus largement aux réalités vécues et d’accroitre le pouvoir d’agir des OCF.

icone_fiche_orangeIPC_CPS3resultatsimpacts_FQOCF (PDF)

Les CPS – 2

Les communautés de pratiques et de savoirs de la FQOCF : définitions, forme et éléments essentiels

La seconde fiche présente la définition des communautés de pratiques et de savoirs empreinte de la réalité du mouvement Famille, la forme que prend les CPS dans le cadre du projet AGORA et les éléments essentiels tirés des apprentissages collectifs faits depuis quatre ans.

Les communautés de pratiques et de savoirs constituent des espaces de parole permettant aux OCF de partager leurs expériences et connaissances librement et de façon créative. Il y a autant de communautés de pratiques et de savoirs que de situations et de contextes susceptibles de leur donner naissance. Elles favorisent une compréhension des façons de voir et de faire, permettent de s’inspirer des expériences des personnes participantes ainsi que de créer un savoir commun reflétant les valeurs des OCF.

Les communautés de pratiques et de savoirs de la FQOCF sont des lieux de rencontres, d’échanges et de réflexion sur les pratiques d’action communautaire autonome Famille (ACAF). À partir d’intentions communes enracinées dans les valeurs, principes et philosophie d’action du Cadre de référence, les CPS permettent de s’approprier davantage les pratiques des OCF, les questionner, les valoriser et construire de nouveaux savoirs collectivement.

icone_fiche_orangeIPC_CPS2définitionforme_FQOCF(PDF)

Les CPS – 1

Les communautés de pratiques et de savoirs (CPS) en tant que mode privilégié par la FQOCF

La Fédération québécoise des organismes communautaires Famille (FQOCF) s’inscrit dans un courant en émergence visant à préserver, développer et favoriser la transmission des pratiques et des valeurs portées par les organismes communautaires québécois.

L’action communautaire autonome constitue en effet un terreau fertile au partage et au développement des savoirs, de par :

  •  sa mission de transformation sociale et son ancrage dans la collectivité,
  • son accent mis sur l’empowerment des personnes et les rapports égalitaires,
  •  son approche globale qui vise le respect des choix, du rythme, des besoins, des aspirations et de l’autonomie des personnes,
  • ses pratiques d’éducation populaire et d’actions collectives pour et avec les personnes.

Néanmoins, des enjeux tels la relève, le roulement des employés-es, la professionnalisation des pratiques et le financement précaire des organismes influencent également la pratique communautaire. Les personnes en situation d’accompagnement doivent actualiser de manière continue leurs pratiques d’intervention en tenant compte d’un contexte de plus en plus complexe et en perpétuel mouvement.

Au cours des dernières années, la FQOCF a constaté que les besoins et réalités vécus par le mouvement communautaire autonome Famille ne sont pas différents de ceux d’autres secteurs de l’action communautaire autonome. C’est dans ce contexte que la FQOCF a lancé en 2011 le projet AGORA, une initiative en transfert et développement de connaissances. Ce projet s’actualise principalement sous la forme de communautés de pratiques et de savoirs (CPS) régionales et nationales.

La première fiche CPS – 1 vise à expliquer les raisons qui ont mené aux choix des CPS en tant que mode d’action privilégié pour favoriser le transfert et la mobilisation de connaissances entre les membres de la FQOCF. Parmi celles-ci, l’histoire et les défis du mouvement ainsi que les valeurs et les intentions portées.

  • le transfert de connaissances, c’est d’abord et avant de tout créer des espaces pour parler des familles, de l’accompagnement auprès d’elles, des valeurs et des personnes qui œuvrent dans les organismes communautaires familles (OCF).
  • c’est échanger sur l’histoire des OCF, le financement, la transmission des valeurs et de notre approche, ainsi que sur les défis liés aux départs à la retraite, à la relève ou au roulement de personnel, etc.

De ce fait, les pratiques des membres et leur développement sont influencés par de multiples facteurs internes et externes auxquels il était nécessaire de s’attarder collectivement. Voilà ce qui a justifié le choix de la FQOCF de mettre sur pied des communautés de pratiques et de savoirs (CPS) en tant que moyen pour soutenir le développement et le transfert de connaissances entre les membres.

icone_fiche_orangeIPC_CPS1modeprivilégié_FQOCF (PDF)

Groupe de codéveloppement professionnel

Transfert et partage des savoirs en milieu communautaire, phase 2 (2013-2014)

« Mettre en action les apprentissages, c’est le meilleur moyen de connaître et de comprendre. Cette stratégie correspond bien aux principes d’empowerment et de reconnaissance des savoirs essentiels en milieu communautaire. La stratégie est formelle, mais les groupes communautaires apportent de la créativité et de nouveaux moyens de l’utiliser. Chaque individu a été renforcé et reconnu dans le groupe. Formule enrichissante qui a permis l’implication et l’ouverture de chacune face à sa vulnérabilité.»

icone_fiche_orangeExpérimentation du groupe de codéveloppement professionnel par deux regroupements du milieu communautaire (PDF)