Table ronde sur la santé psychologique et le bien-être au travail – 21 octobre 2014

La question du bien-être au travail vous intéresse? Vous souhaitez amorcer une réflexion sur les conditions qui favorisent le bien-être au travail dans le milieu communautaire…

Joignez vous à nous pour la Table ronde sur la santé psychologique et le bien-être au travail mardi 21 octobre de 18 h à 20 h au Centre St-Pierre, 1212 rue Panet à Montréal au local 303.

Conférencières invitées :

  •  Chantal Aurousseau – Organisation du travail et des relations
  • Martine Sauvageau – La reconnaissance : une composante de la santé psychologique
  • Élise Lemaire – Attitudes de médiation et impact sur le bien-être

Contribution de 10 $.
Inscription requise auprès d’Anne-Marie Trudel au (514) 524-3561 poste 401 ou par courriel amtrudel@centrestpierre.org.


Nos invitées

 

Chantal Aurousseau

Chantal Aurousseau, professeure à l’université du Québec à Montréal (UQÀM) et directrice de l’unité des programmes en communication sociale. Elle s’intéresse particulièrement aux dynamiques relationnelles dans les milieux de travail. Connue depuis 1995 pour ses travaux et ses interventions en situation de violence organisationnelle ou de harcèlement psychologique au travail, elle travaille plus largement sur les enjeux psychosociaux reliés aux mutations sociales et organisationnelles qui affectent la santé des personnes et le fonctionnement des collectifs de travail. Mme Aurousseau est aussi conseillère en ressources humaines agréée (CRHA). Elle a coordonné le travail de recherche de l’équipe Coll-Âges.

aurousseau.chantal@uqam.ca

Élise Lemaire

Élise Lemaire, formatrice et médiatrice auprès des organismes communautaires depuis 1988 au Centre St-Pierre. Elle cumule également plusieurs années d’expérience en gestion. Possédant une formation en sciences politiques et en sociologie, elle détient un diplôme de droit (2e cycle) en Prévention et règlement des différends de l’Université de Sherbrooke. Ses intérêts et engagements professionnels l’ont amené à développer une expertise en gouvernance démocratique, encadrement juridique de l’action collective, gestion humaine des organisations et médiation organisationnelle.

Elle a participé à l’élaboration de deux Boîte à outils produite par le Comité sectoriel de la main-d’œuvre en économie sociale et action communautaire (CSMO-ÉSAC) : la Boîte à outils sur la gestion des ressources humaines et la Boîte à outils sur la gouvernance démocratique. De plus, elle a conçue la Boîte à outils sur la relève des travailleurs et travailleuses dans les organismes communautaires produite par le Centre St-Pierre.

elemaire@centrestpierre.org

Martine_Sauvageau

Martine Sauvageau, M.A. communication UQAM, cumule plusieurs années d’expérience comme formatrice et consultante en communication organisationnelle auprès d’organismes à but non lucratif. Elle a donné plusieurs formations touchant la communication au travail et les différents aspects de la gouvernance démocratique et elle effectué de nombreux accompagnements en développement organisationnel: planification stratégique, élaboration de politiques de gouvernance démocratique, motivation, consolidation et communication d’équipe, intervention psychosociale ancrée dans le développement du pouvoir d’agir et prévention du harcèlement psychologique en milieu de travail. Elle s’intéresse particulièrement aux nouvelles stratégies de transfert et partage des savoirs (coaching, mentorat, communautés de pratique : groupe de codéveloppement professionnel, atelier de pratique réflexive, etc.) et leur utilisation dans le milieu communautaire.

Une des grandes forces de Martine Sauvageau est le soutien offert aux gestionnaires et aux administrateurs et administratrices sous forme de coaching dans leur intégration des habiletés communicationnelles indispensables à un bon fonctionnement organisationnel.

msauvageau@centrestpierre.org

 

2 réflexions au sujet de « Table ronde sur la santé psychologique et le bien-être au travail – 21 octobre 2014 »

  1. L’état de travailleurs et travailleuses du mouvement communautaire me semble préoccupante et exige des équipes une capacité et des espaces pour prendre soin d’elles. Les conseils d’administration, étant souvent des lieux d’implication et d’apprentissages, les membres ne sont pas toujours outillés pour agir en matière de bien-être au travail. Les frontières entre militantisme et travail complexifient d’autant plus les contours du bien-être au travail. Afin de prévenir l’épuisement qui nous guette, il m’arrive de rêver d’un Programme collectif d’aide aux employés (PAE) qui agirait comme une soupape possible pour le corps militant du communautaire…

  2. En ce qui me concerne, la table ronde d’hier a mis la table pour réfléchir à quelques éléments: – l’organisation du travail dans les petites équipes qui fonctionnent en cogestion; comment s’assure-t-on collectivement de ne pas perdre du vue l’état de bien-être de l’équipe? – le rôle des conseils d’administration dans le maintien d’un certain équilibre de travail; habitués et familiers que nous sommes pour certains et certaines d’entre nous aux conditions du travail et ses exigences du communautaire, restons-nous sensibles aux indices de déséquilibre des équipes de travail, nous donnons-nous le droit de questionner et d’intervenir face à la surcharge de travail?- enfin…la présentation d’Élise Lemaire, a rappelé de façon fort pertinente, des attitudes à entretenir pour favoriser des climats d’équipe plus équilibré. Une table ronde fort intéressante!

Laisser un commentaire